Surveillance Biologique du Territoire

La surveillance biologique dans le contexte environnemental actuel

La surveillance biologique du territoire est définie par l’article L251 du code rural, modifiée par l’article 9 de la loi du 25 juin 2008 relative aux organismes génétiquement modifiés : elle « a pour objet de s’assurer de l’état sanitaire et phytosanitaire des végétaux, et de suivre l’apparition éventuelle d’effets non intentionnels des pratiques agricoles sur l’environnement ».

Son objectif est la vigilance et le suivi de l’état sanitaire d’un territoire et la maîtrise environnementale des conditions de production.

Le Plan Ecophyto 2018 issu du Grenelle de l’environnement, qui a fixé des objectifs ambitieux en matière de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, a défini des axes clés de travail parmi lesquels figure le « renforcement de la Surveillance Biologique du territoire ».

La surveillance Biologique du Territoire recouvre plusieurs axes :
  • la connaissance précise de l’état sanitaire des productions végétales, c’est l’épidémio-surveillance,
  • la biovigilance et la connaissance des effets non intentionnels,
  • l’impact des pratiques agricoles et d’entretien des espaces sur l’environnement.

L’apport de la Fredon Ile de France à la surveillance du territoire :

  • une expertise reconnue puisque le Ministère en charge de l’Agriculture a reconnu dans la loi sur le développement des territoires ruraux, le réseau des FREDON, comme le seul organisme à vocation sanitaire,
  • une mission reconnue dans le code rural.
    C’est ainsi que nous organisons depuis 2002 la mise en œuvre des plans de surveillance et de contrôle de la chrysomèle du maïs : Diabrotica virgifera virgifera Le conte.
    Piégée pour la première fois en 2002 simultanément sur les aéroports du Bourget et d’Orly, la chrysomèle du maïs est depuis lors l’objet d’un important suivi par piégeage. Chaque année, 400 pièges sont installés dans les parcelles de maïs de la région selon une analyse de risque réalisée par la DRIAAF d’Ile de France.
    Après plusieurs années de mise en place d’une lutte collective obligatoire (traitements adulticides, larvicides et rotations de la culture du maïs), la région a été déclarée indemne en 2007.
    En 2008, un seul individu a été piégé dans le département de l’Essonne déclenchant une nouvelle procédure de lutte collective obligatoire dans un périmètre jouxtant le point de capture.

    En 2009, il n’y a eu aucune capture de Diabrotica virgifera virgifera Le conte.
     
  • une expérience acquise par nos techniciens sur le terrain depuis près de 17 ans,
     
  • la connaissance des organismes nuisibles et de la régulation des populations, comme par exemple ici un piège à feutrine permettant d’évaluer les pontes de la mouche du chou.
  • un savoir-faire dans la structuration et l’animation de réseaux, l’analyse de données, la gestion des données météorologiques et la pratique des modèles de prévision des maladies. Par exemple en 2008 et 2009, nous avons mis en place un suivi technique de la culture du cresson de fontaine, la création d’un réseau de surveillance biologique, la détermination des techniques de piégeage et d'identification des ravageurs.
  • la connaissance de la réglementation.
  • l’expérience dans la rédaction de bulletins phytosanitaires. En 2009 pour répondre à la demande des arboriculteurs, nous avons élaboré le Flash Arbo qui utilise les simulations du modèle tavelure* basées sur les données météorologiques de stations de la région Ile de France et les suivis journaliers de projections de spores.
    (1) Modèle de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Alimentation, l’Agriculture et de la Forêt d’Ile de France
  • La participation au réseau de biovigilance. Le programme national des actions de biovigilance relatif aux réseaux de parcelles d'observations pluriannuelles vise la collecte de données de référence sur les effets non intentionnels des pratiques agricoles sur l'environnement en réalisant plusieurs suivis. La Fredon Ile de France participe à ce programme en réalisant des observations de la flore des bordures des champs, des oiseaux, des lombrics et coléoptères en bordures des champs sur 9 parcelles « grandes cultures » réparties dans les départements des Yvelines (78), de l’Essonne (91), du Val d’Oise (95) depuis 2012. Le suivi de la flore herbacée des bords de champs permet de mesurer l’impact potentiel des pratiques agricoles sur des espèces spontanées situées à proximité des parcelles cultivées. Le suivi floristique respecte la méthode des quadras botaniques ciblant 50 espèces végétales bio-indicatrices (monocotylédones et dicotylédones). Les suivis des oiseaux sont réalisés lors de deux relevés d’après le protocole STOC (suivi temporel des oiseaux communs) du MNHN, au printemps, le matin, pendant la période de reproduction. : Quinze espèces d'oiseaux typiques des zones agricoles sont retenues pour le suivi. Le suivi des coléoptères des bords de champs permet un recensement entomologique qui révèle une gamme écologique importante composée d’espèces aux mœurs et aux régimes alimentaires variés. Il s’agit d’auxiliaires, de ravageurs ou d’insectes indifférents aux cultures situées à proximité. 3 relevés sont réalisés : avril- mai, mai – juin et juin-juillet. Les vers de terre sont des indicateurs biologiques de la qualité du sol et sont également des acteurs indispensables de sa fertilité et de sa perméabilité. Les observations sont réalisées d’après un protocole mis au point par l’Université de Rennes sur des placettes en avril, soit la période d’activité maximale des vers de terre. Une enquête sur les données paysagères et culturales de ces parcelles est également menée. En effet, toute modification du paysage peut entraîner la régression ou la disparition de certaines espèces sauvages. Ainsi, l’enregistrement des données du milieu et des pratiques agricoles sont indispensable en vue de l’interprétation des évolutions observées. Vous trouverez ainsi le Bulletin de liaison du réseau national de Biovigilance n°6 – Hiver 2016 ainsi que les premiers résultats concernant les lombrics.


Accueil   |   Contactez-nous   |   Liens   |   Nos Coordonnées
Fredon Ile-de-France © 2010 • Réalisation tous droits réservés © Créa ACTION2I PRO